Actualités

Sortie nature - Jeudi 31 octobre 2019

"A la découverte des chouettes et chauves souris"

Pour un Halloween différent !

Petits et grands se sont réunis à l'étang des Tuileries de Monnières pour une sortie nocturne. C'est à la lampe de poche et dans le calme de la nature que nous nous sommes reconnectés à la faune et la flore par tous nos sens : écoute des hululements, des bruits environnants, des signaux de la chauves souris par la bat box... Pour finir avec un temps convivial autour d'une soupe au potimarron, une tarte à la citrouille et des bonbons !!!

Un délicieux moment de simplicité !

Les enfants ont fabriqué une petite chauve souris, ils étaient ravis !

Avec Michel Mouillé, éducateur à l'environnement

Histoires contees - mercredi 30 octobre 2019

"L'art du conte"

Les petites oreilles ont écouté 3 petites histoires contées, mimées et mise en musique. Un moment magique avec leurs petits yeux pétillants et leurs rires festifs !

Trois petites histoires autour de l'amitié, des sentiments et de la différence...

Après un goûter offert par nos partenaires Histoires de parents, les petites mains ont relevé le défi de rendre un arbre joyeux. Mission accompli avec la participation des parents. Que ça fait du bien ces moments de partage parents-enfants.

RDV le samedi 21 décembre pour une prochaine session autour du thème de Noël... (inscription ici)

Atelier des enfants - mercredi 16 octobre 2019

00:00 / 03:57

Les enfants ont terminé la séance en créant leur propre bain sonore pour méditer à la maison.

à écouter ici :

Sensibilisation à la communication bienveillante

6 - 9 ans

2ème séance : Apprendre à se recentrer

Grâce à l'écoute d'un bain sonore, les enfants ont expérimenté l'écoute de ce qui se passe dans leur corps : leur souffle et les battements du coeur.

Etre bienveillant avec les autres, c'est être bienveillant envers soi. "Sache que peu importe ce qui te traverse : stress, agitation, inquiétude, peur ... Tu as toujours ton souffle et ton cœur pour te recentrer."

Les enfants ont également fait l'expérience du silence : "que se passe-t-il en moi quand je fais le silence ?"

A approfondir à la prochaine séance : RDVle 27 novembre !

Salon des artisans d'un monde meilleur - dimanche 13 octobre 2019

De belles rencontres, des échanges vivants et constructifs !

5 nouveaux bénévoles prêts à agir avec nous ponctuellement et une dizaine de personnes intéressée pour nous suivre via la newsletter.

De belles petites graines de semer à droite à gauche... Merci à tous pour vos retour encourageants et joyeux !

Merci Laëtitia et Sandrine pour cette belle organisation !

Assemblee generale - samedi 5 octobre 2019

Merci à tous les présents !

Notre 1ère AG : c'est fait ! Un GRAND Merci à l'oasis pour votre accueil !

Après avoir présenté notre bilan moral et financier, nous avons partagé nos questionnements autour du projet.

 

Merci de votre participation pour la création du mandala ! 

Nous sommes heureux d'avoir accueilli vos belles énergies, nous avons hâte d'avancer avec ceux qui nous rejoignent ! Merci, nous savons ô combien il est enrichissant de multiplier les intelligences autour du projet !

Alors RDV le samedi 2 novembre à 18h pour le prochain groupe de travail !

(lieu précisé à l'inscription ici)

ATELIER DES ENFANTS - Mercredi 25 sept 2019

Sensibilisation à la communication bienveillante

6 - 9 ans

Quand on est enfant, on est parfois envahi par de grosses colères ! D'où ça vient, la colère, et comment l'accueillir pour la transformer une sensation agréable ?

A partir de l'album "Sam et Watson, plus forts que la colère" les enfants ont appris un sacré tour de magie : comment transformer son humeur orageuse en un ciel dégagé et radieux ! Une lecture sensible et tout en bienveillance pour aborder de manière dédramatisée la gestion des émotions.

Les enfants ont expérimenté la visualisation de la colère, la respiration consciente pour chasser cette colère et l'art pour s'entourer d'une douce couleur agréable ...

Merci à vous les enfants pour ce moment tellement sincère et riche !! On se retrouve le 16 octobre pour la 2ème séance !

Réunion equipe elan - samedi 31 AOÛT 2019

C'est la rentrée !

  • Planification des ateliers sur l'année 2019-2020 : à retrouver ici

  • Point sur la rencontre avec l'oasis de la chaumière

  • Organisation de l'assemblée générale : le 5 octobre à 11h à  l'oasis de la Chaumière (Remouillé)

  • Rédaction de nos intentions pour l'association " Dans un an, nous aimerions qu'Ecolilieme devienne..." (conception d'un visuel en cours)

  • Organisation du partenariat sur l'année avec l'association Histoire de parents

pot de fin d'annee -dimanche 7 juillet 2019

pot de fin d'annee -dimanche 7 juillet 2019

Joyeux anniversaire !

​Nous avons soufflé notre première bougie !

Merci à nos partenaires, adhérents, bénévoles, proches, donateurs, futurs parents pour votre soutien, vos sourires, votre présence qui ont rendu ce goupéro* tellement convivial !

*entre le goûter et l'apéro...

On parle de nous -ouest france 10 juin 2019

Ouest-FranceMona ANNE I Publié le 10/06/2019 à 16h59​

Retrouvez l'article ici

Montessori, Sophie Rabhi, Marshall Rosenberg… les membres d’Écolilieme se revendiquent de mouvances prônant l’éducation bienveillante et la communication non violente.

Ils avaient un peu plus de deux mois pour atteindre leur objectif. C’est chose faite. La campagne de financement participatif, lancée en mars par les membres d’Ecolilieme, a été assez fructueuse pour leur permettre d’ouvrir leur école alternative.

« Nous avons récolté 6 171 €, annonce Philippe Cazé, le lendemain de la clôture de la cagnotte. C’est assez pour assurer les trois premiers mois de location. » Soit une des conditions imposées par la Loi Gatel, relative à l’ouverture des établissements privés hors contrat.

Quatre enseignants et une psychologue

« Pour déposer un dossier au rectorat, il faut aussi présenter un projet pédagogique, avoir des enseignants et un lieu. » Mission accomplie pour les deux premières conditions. Dans les cinq fondateurs de l’association, on compte une psychologue et quatre enseignants.

Des professeurs qui ne se retrouvent plus dans le système éducatif actuel. « Dans mon métier, j’ai des difficultés à faire vivre la bienveillance et l’empathie à cause des effectifs, des horaires et des programmes à respecter » , regrette Angélique Dupé, de Gorges. S’ils n’ont pas encore défini leurs futurs horaires, ils tendent vers « une flexibilité d’accueil » .

Éducation bienveillante

Pour le programme en revanche, pas moyen de déroger à la règle. « Nous n’avons pas le choix, il y a un socle à transmettre » , rappelle le Monniérois. Les méthodes peuvent néanmoins varier.

C’est là que le projet pédagogique entre en jeu. Basées sur la communication non violente et l’éducation bienveillante, leurs méthodes d’apprentissage seront davantage centrées sur le ressenti des individus.

Travailler l’autonomie

« Nous voulons travailler sur le cerveau. Pas que celui de la boîte crânienne mais aussi celui du cœur et du ventre » , résume Philippe Cazé. Le but : « Aller vers plus d’autonomie par rapport aux ressentis. »

Mais qu’on se le dise, les fondateurs ne promettent pas une microsociété idyllique dénuée de ressentiment. « Dans les écoles Montessori, certains parents s’imaginent qu’il n’y a aucuns conflits. Mais c’est faux. Quand on gère de l’humain, forcément, il y a parfois de la colère. Nous proposons de trouver un sens à cette colère, son origine et une solution. »

Immersion dans la nature

Pour leurs classes, ils prospectent des lieux « immergés dans la nature. Cela permettrait d’organiser des sorties à la demande d’un enfant par exemple ». Pour autant, le groupe « ne souhaite pas créer quelque chose de sectaire » , rassure Philippe Cazé. « Au contraire, corrobore Angélique Dupé, nous aimerions nous inscrire dans un réseau local et interagir avec l’extérieur. »

Pour illustrer leurs propos, ils prennent l’exemple de La ferme des enfants, école alternative ardéchoise créée par Sophie Rabhi, il y a vingt ans, où ils ont passé une semaine en immersion. « Un couple veut y installer de la permaculture » , indique la Gorgeoise.

« Cultiver notre jardin »

Ce système de production en « interconnexion » , sans perte, est à l’image de celui qu’ils ambitionnent pour leur établissement : « Nous voulons cultiver notre jardin » , résume, avec un brin de malice, Philippe Cazé.

Visiblement, ils ne sont pas les seuls. Lors de leur réunion publique, en mars dernier, 55 parents étaient au rendez-vous. Depuis, une dizaine a adhéré à l’association. « Nous recevons souvent des messages pour savoir quand nous allons ouvrir l’école », rapporte Angélique.

15 enfants la première année

Eux-mêmes n’ont pas la réponse. Une fois le dossier déposé, il peut être étudié pendant quatre mois. « Nous visions le mois de janvier mais ça paraît de plus en plus compliqué », reconnaît Philippe. Pour la première année, ils envisagent une classe de 15 enfants, tous niveaux confondus, puis 30 la deuxième année.

D’ici là, ils lancent un appel aux bonnes volontés pour prospecter un local, collecter des fonds ou encore fabriquer des jeux en bois.

Bourses internes et mécénat

Le financement participatif n’étant que la rampe de lancement du projet, les membres d’Ecolilieme sont à la recherche de modes de financement pérennes. Au démarrage, l’inscription d’un enfant sera donc facturée 450 € par mois. « Dans les écoles alternatives existantes, les tarifs varient de 350 à 750 € par mois », souligne Angélique Dupé.

Seulement voilà, leur projet se porte également sur l’accessibilité au plus grand nombre. « Nous voulons mettre en place des actions pour ne pas devenir élitistes. » Ils réfléchissent ainsi à un système de bourse à l’intérieur même de l’école. « Le but sera de proposer aux familles les plus aisées une cotisation pour permettre à une ou deux familles d’avoir accès à l’école » , détaille l’enseignante.

Du mécénat avec des entreprises « qui adhèrent aux mêmes valeurs que nous », la création et la vente d’albums jeunesse et la participation à des brocantes sont également envisagés.

« Nous voulons aussi que notre association vive en dehors de l’école, affirme Angélique Dupé. Nous pensons proposer des ateliers et événements comme des cinés débats et conférences. »

Contact : bienvenue@ecolilieme.fr

Cagnotte Ulule - jeudi 6 juin 2019

Merciii !

​Objectif atteint et dépassé !!

+ de 6000 € collectés pour avoir une réserve de 3 mois de loyer nous permettant de lancer la recherche d'un local !!

Ulule.png

L'art du conte - mercredi 1er mai 2019

Histoires contées !

Un bel après-midi en musique, autour d'histoires sur l'amitié, la différence, les sentiments.

Suivi d'un goûter partagé et d'un atelier créatif !

Merci aux familles présentent, ça nous a fait vibrer de vous proposer cette petite mise en scène.

​Dans le cadre de la semaine de la non-violence éducative, organisée par l'association Histoires de parents

Réunion Publique - jeudi 21 mars 2019

Article dans le journal "Hebdo Sèvre et Maine"

"Au sud de Nantes, ils veulent créer une autre forme d’école 

Basée à Clisson, l'association Ecolilieme projette d'ouvrir une école alternative dans le vignoble de Nantes. L'ouverture est espérée pour 2020.

Publié le 29 Mar 19 à 10:54

Une cinquantaine de parents étaient présents à la réunion qui a eu lieu au château de la Galissonnière, au Pallet.

Basée à Clisson, l’association Ecolilieme, projette de « créer une école alternative pour les enfants », dans le vignoble de Nantes.

Une cinquantaine de parents a assisté à une réunion d’information, organisée il y a une semaine au Pallet."

Suite de l'article de l'Hebdo Sèvre et Maine ici

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now